Un chemin de foi

Depuis le début du christianisme, des hommes et des femmes se sont mis en route vers des lieux importants pour vivre et manifester leur foi. Cette année, notre diocèse fête le millénaire des fondations de la cathédrale, mille ans que les chrétiens d’Alsace ont commencé à construire leur première cathédrale.

Voilà ce que les DNA, écrivent sur notre pèlerinage:

« Les fidèles du doyenné de Strasbourg-Sud se sont retrouvés samedi dernier pour un pèlerinage à la cathédrale. Après s’être rassemblés sur le parvis de la médiathèque André Malraux, plus de 200 fidèles des paroisses catholiques de Neudorf et du Port du Rhin, du Neuhof, de la Meinau et d’Illkirch-Graffenstaden se sont dirigés en procession vers la cathédrale derrière les responsables de leur communauté de paroisses, les pères Alain Donius (Illkirch-Graffenstaden), René Fischer (Neudorf et Port du Rhin), Jean-Paul Wihlm (Neuhof) et Philippe Link (Meinau et Canardière).

« Marche, mets-toi en route, avance vers le Dieu de la vie ! Marche, pousse la porte, prends place dans la demeure de Dieu » ont chanté les pèlerins du doyenné Sud. Accueillis par le chanoine Jean-Luc Lienard, le vicaire épiscopal de leur secteur, ils ont prié, chanté et médité aux sept stations.

Comme le portail central représente l’ouverture pour la rencontre avec Dieu, la chaire symbolise les Saintes Ecritures et la parole divine. Après le passage à la crypte, proche des fondations millénaires de la maison de Dieu, l’assemblée a été invitée, selon le message délivré par le saint pape Jean-Paul II lors de sa visite en Alsace en octobre 1988, à se souvenir « de ceux qui vous ont dirigés et vous ont annoncé la parole de Dieu en cette cathédrale édifiée par les mains de vos pères comme la réponse de foi d’un peuple au don de Dieu. »

Le Saint Père avait aussi rappelé que la cathédrale était « au cœur de l’Alsace un lieu de réconciliation qui a connu les ruptures de l’histoire ».

Après avoir accédé au chœur, les pèlerins ont pu admirer le vitrail de la Vierge radieuse, couronnée par les douze étoiles de l’Europe, ainsi que la cathèdre, siège et symbole de l’autorité de l’archevêque du diocèse (actuellement, Mgr Jean-Pierre Grallet) qui définit les orientations pastorales en communion avec son conseil épiscopal. Il ne restait qu’à méditer sur le début de la vie sur terre devant le baptistère et sa fin devant le Pilier des anges ou du Jugement dernier, avant la concélébration eucharistique. » R.A

Nous étions plus de 250, à marcher dans les rues de Strasbourg, pour nous rendre vers le coeur de notre diocèse: la cathédrale. Là, nous avons été accueillis par le chanoine Jean-Luc Liénard, vicaire épiscopal, qui nous a fait re-découvrir six lieux importants dans l’édifice, pour revisiter notre foi. Nous avons fini notre pèlerinage avec la messe, célébrée par notre doyen Alain Donius.

Vous pouvez revivre ces moments sur notre « chaîne vidéo » . (cliquer pour ouvrir le lien).

Et quelques photos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :