Paroisse Saint-Aloyse

 

 

Situation

  • Contact
    Eglise située en plein coeur de Neudorf, non loin de la place S.-Aloyse. Emplacement : Place S.-Aloyse Presbytère : 127 Route du Polygone (ouvert du mardi au vendredi de 14h à 18h30 et le vendredi et le samedi de 9h à 12h) Téléphone : 03.88.55.90.40 Plan : cliquer ici Avec Google maps : cliquer ici

Histoire de la paroisse

Au départ, en 1845, une chapelle avait été érigée sur un emplacement qui se trouvait au milieu de l'actuelle petite rue de la chapelle. A partir de mars 1847, le Clergé de la "Citadelle" disait tous les dimanches et jours de fêtes une Sainte Messe dans ce nouveau lieu de culte.

La paroisse Saint-Louis-de-Gonzague a été créée par un décret du Président de la République, Charles Louis Napoléon Bonaparte, le 1er juin 1852. Cette paroisse comptait au début 500 paroissiens. Le 10 décembre 1852 le premier curé fut nommé par l'Evêque de Strasbourg, Mgr André RAESS.

Après le Traité de Paix en 1871, M. le curé DACHEUX faisait de nombreuses démarches pour la construction d'une grande église sur la place où se trouve aujourd'hui l'église protestante. Toutes sortes de raisons n'ont pas permis que ces démarches soient couronnées de succès. Au printemps 1872, M. DACHEUX créa une chorale d'église et, comme son église était trop petite pour les nombreux fidèles, il organisa les dimanches et jours de fêtes deux grand-messes, à 8h et à 10h et deux vêpres, à 14h et 15h. En 1881, lorsque M. DACHEUX fut nommé Supérieur du Grand Séminaire, le Curé de VENDENHEIM, M. l'abbé J.B. WOEHREL, devint son successeur. Le 9 décembre 1881, il prit possession de sa nouvelle paroisse où il travailla pendant 25 ans, avec beaucoup de zèle jusqu'à sa mort prématurée, le 15 mars 1906. C'est sous son régime que l'église actuelle, le presbytère, la Maison des Enfants de Marie (là où se trouve aujourd'hui l'école Ste Anne) ont été crées. En 1900 la paroisse comptait 10 948 catholiques.

En 1939, l'ordre d'évacuation obligea le curé à quitter son presbytère. En été 1940, Strasbourg fut occupée par les nazis, un grand nombre de réfugiés retournèrent chez eux, le coeur gros. En 1943 des bombardements ont touché sérieusement, et à deux reprises, le presbytère ; les occupants étant sévèrement blessés.

En 1987, pour les 100 ans de l'église, d'important travaux de rénovation ont été lancés : une cure de jouvence et une amélioration du chauffage notamment.

Histoire du Saint

  • Saint Louis de Gonzague, dit aussi Saint Aloyse
    • Fête : 21 juin
    • Culte approuvé en 1621
    • Canonisé en 1726 par le pape Benoît XIII

    Noble italien qui fut élevé dans le château de sa famille dans la perspective de succéder à son père. Il était le fils aîné de Ferdinand Gonzaga, marquis de Castillon et courtisan de Philippe II, et de Marta Tana Santena, principale dame d'honneur de la reine Isabelle d'Espagne (Isabelle la Catholique). 

    En 1577, son père l'envoya avec son frère à Florence pour y parfaire son éducation. Dans cette ville, il dut fréquenter la cour de François de Médicis, mais il sut se doter de solides défenses pour ne pas se laisser gagner par la corruption et l'hédonisme ambiants. Deux ans plus tard, il eut la même attitude à la cour du Duc de Mantoue et se plongea dans la vie des Saints, prétextant une maladie du foie qui allait le tourmenter toute sa vie. 

    Attiré par la sainteté, il commença à enseigner le catéchisme aux jeunes garçons de Castillon. Dès l'âge de 11 ans il avait fait en effet fait voeu de chasteté. Il entra dans la compagnie des Jésuites à Saint-André à Rome où il se prépara à devenir prêtre. 

    A l'âge de 17 ans il avait renoncé à son droit de succession, en faveur de son frère Rodolphe. Etudiant spirituel de Saint Robert Bellarmine. Il n'eut pas le temps de prononcer ses derniers voeux et de recevoir les Ordres mineurs. Ayant épuisé toutes ses forces à soigner les malades atteints de la peste, il mourut à Rome en 1591, à l'âge de 23 ans. 


0

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :