Offrir une messe

Une messe, combien çà coûte ?

Toute messe est célébrée pour l’Église et le monde entier. Mais le prêtre peut, à la demande d’un ou de plusieurs fidèles, ajouter une demande particulière : remercier Dieu, honorer la Vierge Marie, prier pour un défunt, un malade, des noces d’or, des jeunes mariés, un nouveau baptisé…

La Tradition manifestée dès les premiers siècles de l’Église, est d’accompagner cette intention d’une offrande de messe. Cette offrande en argent n’est pas le paiement d’une célébration car une messe n’a pas de prix. Il s’agit d’un acte de partage de la part des fidèles, qui les associe plus étroitement à la célébration et leur permet de contribuer à la subsistance de l’Eglise.

Offrir une messe pour une intention s’accompagne traditionnellement, dans la mesure du possible, d’une offrande que reçoit le prêtre qui célèbre cette messe.

Il ne s’agit en aucun cas d’un commerce.
Un prêtre ne peut recevoir qu’une offrande d’intention par jour, même s’il célèbre plusieurs messes.

C’est plutôt une occasion, pour les Fidèles, de contribuer à la vie de l’Église et, en particulier, de soutenir la vie matérielle de leurs prêtres.

Offrandes de Messe

Par décision de Mgr l’Archevêque, et en lien avec la pratique des diocèses de France, de nouvelles propositions d’offrandes à l’occasion des messes, mariages et funérailles sont entrées en vigueur au 1er janvier 2016.

1. Messe publiée : 17.00 € *

◦ part du célébrant : 10 €

◦ part de la paroisse : 7 €

2. Mariage et enterrement : 110 €

◦ part du célébrant : 10 €

◦ part de la paroisse : 50 €

◦ part de l’organiste : 30 €

◦ contribution aux frais du diocèse : 20 €

dans notre communauté de paroisses, il faut rajouter:

◦ part de la chorale : 10 €

3. Neuvaine : 160 €

4. Trentains : 525 €

Le célébrant, sur les 10 € par messe, reverse 2 € à l’Archevêché. Ce prélèvement veut être un geste de solidarité avec les confrères des autres diocèses.

Si le mariage ou l’enterrement est célébré sans eucharistie, le célébrant veillera à ce qu’une messe soit célébrée par la suite, à l’intention des jeunes mariés ou du défunt.

Pour donner une intention de messe, veuillez prendre contact avec votre paroisse. 

 

* En aucun cas, cet honoraire ne peut être augmenté, que la messe soit célébrée le dimanche ou en semaine, qu’il y ait ou non une chorale et un organiste. Cette pratique s’apparenterait au « commerce et au trafic » dont parle le canon 947 du Code de Droit canonique.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :