Un témoignage d’un visiteur de l’hôpital

La joie de l’évangile nous précède au NHC…

En tant que membre de l’équipe des visiteurs au NHC (Nouvel Hôpital Civil), je voudrais vous partager mon action de grâce.

Il y a peu, j’entre dans une chambre et j’aperçois le visage d’une femme, perdu au milieu des draps. Son visage n’exprimait qu’une joyeuse confiance. Elle m’a très vite partagé son secret de vie: « Oh, jai toujours accepté ma vie comme elle était et je suis toujours allée vers les autres ». En quittant sa chambre, je fus guérie de ma migraine du moment!

Un autre patient, dans ce même service d’urologie, m’avait aussi édifié par la jeunesse de son regard. Il y avait une telle volonté de vie en cet homme pourtant amputé d’une jambe et malade des poumons. Après m’avoir résumé le plus beau de sa vie _les kilomètres qu’il avait fait pour rejoindre sa fiancé et la joie d’avoir bâti sa maison de ses propres mains_, lui aussi m’avait partagé une sorte de secret de vie: « Le corps a beau partir à vau-leau, quand la tête va, quand on garde sa volonté, tout va! » On croirait entendre saint Paul:« si même notre homme extérieur sen va en ruine, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour ». (2 Cor 4,16)

Cette fois-là, après cette échange,  c’est ma lassitude du moment qui s’était évanouie!

J’en viens donc  à mon action de grâce. Nous, visiteurs  à l’hôpital, nous avons bien le désir d’être une présence du Christ, celle qui se penche sur les personnes alitées: mais en même temps, nous constatons bien souvent que le Seigneur se penche aussi sur nous à travers le malade!

J’y vois, pour ma part,  la manifestation de notre Dieu Trinité, communion et relation de personnes qui coopèrent dans la charité.

Et cela va encore plus loin. Le Seigneur m’a donné de voir cet échange se manifester au plan de la foi. En venant auprès des malades au nom de notre foi, nous permettons aussi à certains malades de mettre en acte leur propre foi. Je ne donnerai qu’un seul exemple. Un juif a ouvert son livre de prière, à la fin de notre échange, et m’a bénie en yiddish de la part du Père.

Pour le dire prosaïquement, ce n’est jamais à sens unique avec notre Seigneur quand nous le mettons dans nos relations: Il nous donne de participer à sa Paix qui est circulation de vie trinitaire, coopération dans la charité.

Au NHC se trouve une chapelle magnifique et je ne manque pas de m’y rendre avant mes visites, suppliant le Seigneur d’avoir pitié de mon inexpérience. Nous vidant de nous-mêmes, c’est le Seigneur qui nous investit et nous précède!

Valérie Monseau

(contact pour l’aumônerie du NHC: Jean-Paul Malod-Dufour)

Une pensée sur “Un témoignage d’un visiteur de l’hôpital

  • 20 mars 2015 à 6 h 15 min
    Permalink

    Merci Valérie, pour ce très beau témoignage et pour tout ce que tu fais auprès des malades. Je te souhaite beaucoup de courage pour continuer ainsi tes visites.
    Je t’embrasse.
    Denise

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :