Histoire de sapins

 ezpdf.snapshot.2

Dimanche matin 16 novembre, notre quotidien régional a mis à la « Une » l’affaire du siècle: « les sapins de la colère ».

A ce propos, quelques réflexions du curé:

– Nous sommes des partenaires habituels (et institutionnels) de la municipalité et avons souvent des relations, épistolaires ou autres, avec elle.
– la décision unilatérale de ne plus nous fournir qu’un seul sapin signifie que nous aurons à les acheter pour permettre à nos paroisses de décorer nos églises. Une économie est certes réalisée – par la ville – mais pas pour les citoyens-paroissiens de cette même ville (et l’argumentaire environnemental cesse alors d’être pertinent)
– le choix de traiter les paroisses concordataires comme de simples associations est sans doute bien plus inquiétant que cette « coupe » de Noël.
– il y a des causes plus importantes que les sapins, si les DNA choisissent d’en faire leur une, c’est leur choix, pas celui des curés de Strasbourg.

Voici le courrier envoyé par les 10 curés signataires:

Monsieur le Maire,
Comme responsables de paroisses catholiques, nous entretenons des relations cordiales avec les services de la Ville et nous ne pouvons que nous féliciter du soutien habituellement apporté par la municipalité à nos projets, tant de la part du Service des cultes que des services événements ou animations.
Lors du temps de l’Avent et de Noël, nous apprécions la manière dont vous-même et vos adjoints mettez en œuvre l’accueil des visiteurs et les animations de fin d’année. De nombreuses paroisses contribuent à cet accueil en organisant des événements spirituels qui dépassent largement le cadre de nos communautés habituelles. Nous marquons aussi le début de ces animations en sonnant, à votre demande, les cloches de nos églises dès l’ouverture du marché de Noël.Jusqu’à présent, la participation de la Ville se manifestait aussi par l’attribution de sapins pour nos églises qui, nous le rappelons, sont largement ouvertes et accueillent de nombreux visiteurs.
Nous avons été surpris et, il faut le dire, choqués par le courrier adressé aux « présidents d’associations » le …. par le service Événements, nous avertissant que désormais nous ne pourrions prétendre qu’à un seul sapin d’une hauteur de 2m.
Si nous comprenons bien les contraintes budgétaires qui sont les vôtres, nous sommes surpris du ton de ce courrier, même si celui-ci a été complété par une autre lettre en date du 23 octobre, personnalisée cette fois.Vous comprendrez que beaucoup d’entre nous ne sauront pas très bien comment utiliser un seul sapin dont la hauteur n’est pas proportionnée à celle de nos églises, et qu’il est assez difficile d’organiser un transport pour un seul arbre alors qu’il nous faudra nous fournir ailleurs pour d’autres sapins.Nous regrettons que les paroisses de Strasbourg, dans le régime concordataire qui est le nôtre, soient considérées comme de simples associations, cela dit sans déconsidérer le travail accompli par les bénévoles qui sont engagées dans ces dernières.
Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations cordiales et respectueuses.
Père Didier Muntzinger, curé de la paroisse Saint-Louis de la Robertsau, doyen de Strasbourg-Centre.
Père Étienne Uberall, curé des paroisses Saint-Pierre-le-Vieux et Saint-Jean
Père Richard Gorski, curé de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes
Père Christian Gouyaud, curé de la paroisse Saint-LouisPère Alain Moster, curé de la paroisse Sainte-Madeleine
Père Philippe Aviron-Violet, curé des paroisses Saint-Maurice et Saint-Bernard
Père Philippe Rapp, curé de la paroisse Saint-Joseph de Koenigshoffen
Père René Fischer, curé des paroisses Saint-Aloyse, Saint-Urbain, Saint-Léon et Sainte-Jeanne-d’Arc, de Neudorf  – Port-du-Rhin
Père Philippe Link, curé des paroisses Saint-Vincent-de-Paul et Saint-Amand de la Meinau
Père Jean-Paul Wilhm, curé des paroisses Saint-Ignace et Saint-Christophe du Neuhof.
Copie à :M. Olivier Bitz, adjoint au maire M. Jean-Marc Meyer, directeur du Service Évènements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :