Maj: Fête du Sacré-Coeur

Trois rendez-vous, uniques et complémentaires à la fois, ne formant qu’un seul tout, un peu à l’image de la Sainte Trinité : voilà ce qu’il ne fallait pas rater le week-end dernier ! 

À l’initiative du Père Daniel ISEL et Valérie MONSEAU référente, les adorateurs de la communauté de paroisse étaient invités à se retrouver pour célébrer la fête du Sacré-Coeur, puis dresser le bilan de cette année d’engagement et, le samedi soir après la messe, offrir un temps de partage avec les paroissiens tout en prenant un verre dans le fond de l’église St Aloyse. Un moment de convivialité qui permit de mieux faire connaître l’adoration, cette forme de prière si particulière et si riche, source d’innombrables grâces.

Le troisième temps fort fut l’enseignement donné par le Père Daniel à propos de l’adoration et dont nous pouvons retenir ces quelques points :

– la prière d’adoration n’est pas forcément eucharistique mais « dans sa présence eucharistique, le Christ reste mystérieusement au milieu de nous » dit le catéchisme de l’Eglise catholique au numéro 1380.

– adorer : c’est se mettre à sa juste place par rapport au Créateur, c’est un acte d’humilité et de reconnaissance, c’est un acte personnel de rencontre avec le Seigneur qui, Lui, vient à nous et veut s’unir à nous.

– le St Sacrement nous donne un vis à vis, un regard : le Seigneur est devant nous, Il nous regarde et nous ouvre la voie de la contemplation.

– l’adoration commence par un acte de foi : le Seigneur est présent  devant moi. Ensuite, la prière doit nous garder en relation avec Lui.

– il y a aussi des « sécheresses  » : ce peut être difficile à accepter, mais ce peut aussi être une grâce permettant de prendre conscience que c’est Dieu qui a l’initiative de la rencontre, que notre foi est un don. La sécheresse éprouve la fidélité.

Grandir dans l’oraison, c’est prendre conscience de la présence sans rechercher quelque chose de l’ordre du sensible.

Après cet enseignement, nous avons chanté les vêpres, rendant grâce au Seigneur d’avoir pu nous rencontrer et vivre ensemble ces moments qui nous rapprochent, nous

Donnent envie de continuer …

« L’Église et le monde ont un grand besoin du culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement de lamour. Ne refusons pas le temps pour aller Le rencontrer dans ladoration, dans la contemplation pleine de foi et ouverte à réparer les fautes graves et les délits du monde. Que ne cesse jamais notre adoration. »

Jean-Paul II, « Dominicae cenae »

Brigitte LAVENTIE

Si vous voulez découvrir qui sont les adorateurs de Saint-Aloyse, cliquez ici. 

Vous pouvez consulter « Le lien » des adorateurs, en cliquant ici. 

photos(1) verre de l'amitié des adorateurs photos(2) verre de l'amitié des adorateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :