Un orgue arrive à l’église Saint-Urbain

Un orgue arrive à l’église Saint-Urbain

 

L’ancienne église Saint-Urbain au Neudorf possédait un orgue à tuyaux. La nouvelle église, construite en 1971-1973 aura aussi le sien !

La communauté des sœurs de Thal-Marmoutier a décidé de faire un geste généreux et remarquable en nous donnant leur orgue avant de quitter le couvent. Rendons grâce à Dieu pour les dons de l’estime, de l’amitié, et de la générosité chrétiennes. A vous, membres de la communauté des Petites Sœurs Franciscaines de Thal Marmoutier, chères Sœurs, soyez bénies et très chaleureusement remerciées.

En raison de travaux de mise en conformité, la Fabrique doit supporter des dépenses importantes. Et elle ne pouvait raisonnablement pas financer le transfert de ce petit instrument. Que faire ? Renoncer à acquérir cet orgue généreusement offert. Rejetterions-nous un don venu du ciel ? La mense curiale a pris en charge le transfert de l’instrument.

Le facteur d’orgues Hubert Brayé a procédé au transfert de l’instrument. Cela a permis de réaliser quelques réglages, de nettoyer, de dépoussiérer cet orgue en excellent état.

Cet orgue d’un clavier manuel et un pédalier, possède neuf jeux, autrement dit neuf sonorités différentes susceptibles d’être mélangées selon le bon goût, l’art et le génie de l’organiste.

Le Conseil de Fabrique de l’église Saint-Urbain et les organistes qui interviennent régulièrement ou à l’occasion dans les quatre clochers de notre communauté de paroisses se réjouissent. En effet, nous accueillerons ce nouvel instrument le jour de la fête patronale à saint Urbain, le 19 novembre prochain, à 10h30 au cours de la messe qui sera présidée par le vicaire général, le chanoine Jean-Luc Lienard.

Nos organistes prévoient une heure musicale avec cet orgue, le dimanche 26 novembre, à 19h. Entrée libre avec plateau.

Si quelqu’un venait à s’interroger sur l’utilité, ou la pertinence de l’acquisition d’un orgue à tuyaux, le Concile Vatican II, dans la Constitution sur la Sainte Liturgie, répond ceci : « on estimera hautement, dans l’Eglise latine, l’orgue à tuyaux comme l’instrument traditionnel dont le son peut ajouter un éclat admirable aux cérémonies de l’Eglise et élever puissamment les âmes vers Dieu et le ciel » (n°120). On peut comprendre alors que le rôle de l’organiste liturgique est délicat et important. D’où la nécessité pour lui d’une compétence particulière tant en musique qu’en liturgie.

 

De belles pages de musique sacrée attendent maintenant d’être jouées !

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :