Le Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation

Le Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation

 

Vous avez la possibilité de recevoir le sacrement de réconciliation chaque semaine (sauf pendant les vacances scolaires) durant les permanences proposées à Saint-Aloyse le mardi et vendredi à 17h, à Saint-Urbain à 20h ou en prenant rendez vous avec un prêtre à l’accueil de la paroisse.

Sacrement de la Miséricorde

 

Souvent nous nous préparons à la confession en nous interrogeant : « De quoi dois-je demander pardon à Dieu ? » Tout part de nous-mêmes et de ce que nous avons fait. Mais dans le sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation, l’Eglise nous invite à un déplacement.

 page 6 frise IMGP0813

Un don qui nous précède

            Lorsque nous célébrons le sacrement de la Réconciliation, nous accueillons le don de la réconciliation que Dieu nous fait en Jésus Christ mort et ressuscité. C’est Dieu lui-même qui nous tend la main pour nous tirer du mal qui nous empêche de vivre. Nous vivons dans cette assurance que le pardon de Dieu nous précède. Une fois pour toutes, ce don de Dieu nous est offert. Nous avons à l’accueillir et à le laisser transformer nos vies.

 

Une célébration en 4 étapes

            Depuis 1978, le rituel du sacrement de la pénitence et de la réconciliation propose une célébration (même individuelle !) en 4 étapes :

1.Une invitation à s’accueillir mutuellement

Dans nos vies, nous sommes confrontés à des limites, des faiblesses, des déceptions, blessés par toutes sortes de pesanteurs, de refus et de mouvements contradictoires.

Nous nous situons en Eglise sous le regard de Dieu. Nous lui disons que nous avons confiance en lui  parce que nous savons qu’il prend les hommes tels qu’ils sont, sans attendre d’eux qu’ils soient parfaits.

 2. Un temps pour écouter la Parole de Dieu

En écoutant la Parole de Dieu, nous laissons Dieu lui-même nous dire comment il est avec nous. Un texte biblique est toujours lu pour révéler l’amour de Dieu qui encourage, fortifie, donne un nouvel élan.

Quand nous écoutons comment Jésus est à l’égard des hommes qui le rencontrent, nous pouvons nous aussi nous laisser renouveler par ce qu’il leur dit.

 3. Un encouragement à confesser l’amour de Dieu en même temps que notre péché

Ce qui nous est proposé, c’est de confesser, de proclamer l’amour de Dieu, l’importance qu’il a pour nous, et en même temps, dire en quoi nous sommes empêchés de vivre de cet amour :  les conséquences du mal dans nos vies (les blocages, les refus qui marquent notre vie présente…) Nous le faisons dans la certitude que Dieu se préoccupe de ce que nous devenons quand le mal nous enferme.

 4. Un envoi : accueillir le pardon de Dieu pour en être le témoin auprès de tous.

Nous ne sommes pas seulement pardonnés de quelque chose, mais nous accueillons une parole de pardon comme un don, pour qu’elle nous encourage à marcher avec Dieu, à la rencontre des autres. Sur ce chemin, rien n’est acquis. Mais toujours nous pourrons revenir à ce sacrement pour y puiser encouragement et dynamisme.

RF

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :