Conférence sur la famille

Vendredi dernier, une quarantaine de personnes étaient présentes pour une conférence du p20150116_204951ère Frédéric Libaud, aumônier du Service diocésain de la pastorale des familles, avec le thème « Redécouvrir mon Eglise domestique, accueillir le Synode de la famille ». De nombreuses questions posées à l’intervenant et de beaux témoignages nous ont aidés à mieux comprendre le Synode de la famille et les enjeux pour la famille chrétienne. 

La prochaine rencontre avec le P. Libaud aura lieu le 24 avril. 

Vous pouvez découvrir le dossier qui a été donné à chaque participant. 

RENCONTRE COMMUNAUTÉ DE PAROISSES – NEUDORF / PORT-DU-RHIN
16 JANVIER 2015
« REDÉCOUVRIR MON EGLISE DOMESTIQUE »

1 – TEMPS DE PRIÈRE

Peuple de baptisés, marche vers ta lumière :
Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !

1 – Notre Père nous aime avec tendresse,
Et cet amour est vivant pour les siècles.
Que son peuple le dise à l’univers.
Il rachète et rassemble tous les hommes.

2 – A tous ceux qui marchaient dans la tristesse,
La solitude, la faim, les ténèbres,
Le Seigneur a donné son réconfort,
Les guidant sur sa route de lumière.

«Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth, à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David; et le nom de la vierge était Marie. Il entra et lui dit: « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». A cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation. Et l’ange lui dit: « Sois sans crainte, Marie; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père; il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n’aura pas de fin »» (Lc 1, 26-33).

2 – PRÉSENTATION DU SYNODE

3 – UN HOMME, UNE FEMME, DES ENFANTS APPELÉS À LA SAINTETÉ

La vocation universelle à la sainteté

« Tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur condition et leur état de vie, sont appelés par Dieu, chacun dans sa route, à une sainteté dont la perfection est celle même du Père. » (L. G. § 11)

« Dans l’Église, tous, qu’ils appartiennent à la hiérarchie ou qu’ils soient régis par elle, sont appelés à la sainteté selon la parole de l’apôtre : « Oui, ce que Dieu veut c’est votre sanctification » (1 Th 4, 3 ; cf. Ep 1, 4). Cette sainteté de l’Église se manifeste en permanence et doit se manifester par les fruits de grâce que l’Esprit produit dans les fidèles ; sous toutes sortes de formes, elle s’exprime en chacun de ceux qui tendent à la charité parfaite, dans leur ligne propre de vie, en édifiant les autres ; elle apparaît d’une manière particulière dans la pratique des conseils qu’on a coutume d’appeler évangéliques. Cette pratique des conseils assumée sous l’impulsion de l’Esprit Saint par un grand nombre de chrétiens, soit à titre privé, soit dans une condition ou un état sanctionnés par l’Église, apporte dans le monde et doit y apporter un lumineux témoignage et un exemple de sainteté. » (L. G. § 39)
La sainteté du mariage et de la famille

« C’est pourquoi les époux chrétiens, pour accomplir dignement les devoirs de leur état, sont fortifiés et comme consacrés par un sacrement spécial. En accomplissant leur mission conjugale et familiale avec la force de ce sacrement, pénétrés de l’Esprit du Christ qui imprègne toute leur vie de foi, d’espérance et de charité, ils parviennent de plus en plus à leur perfection personnelle et à leur sanctification mutuelle ; c’est ainsi qu’ensemble ils contribuent à la glorification de Dieu. » (G. S. § 48-2)

« Quant aux époux et aux parents chrétiens, il leur faut, en suivant leur propre route, s’aider mutuellement dans la fidélité de l’amour avec l’aide de la grâce, tout le long de leur vie, inculquant aux enfants qu’ils ont reçus de Dieu, avec amour, les vérités chrétiennes et les vertus de l’Évangile. Par là, en effet, ils donnent à tous l’exemple d’un amour inlassable et généreux, ils contribuent à l’édification de la charité fraternelle et apportent à la fécondité de l’Église notre Mère, leur témoignage et leur coopération, en signe et participation de l’amour que le Christ a eu pour son Epouse et qui l’a fait se livrer pour elle. » (L.G. § 41)

La famille, l’école de sainteté

« 3. Précédés par l’exemple et la prière commune de leurs parents, les enfants, et même tous ceux qui vivent dans le cercle familial, s’ouvriront ainsi plus facilement à des sentiments d’humanité et trouveront plus aisément le chemin du salut et de la sainteté. Quant aux époux, grandis par la dignité de leur rôle de père et de mère, ils accompliront avec conscience le devoir d’éducation qui leur revient au premier chef, notamment au plan religieux. » (G. S. § 48-3)

« Il faut que par la parole et par l’exemple, dans cette sorte d’Église qu’est le foyer, les parents soient pour leurs enfants les premiers hérauts de la foi, au service de la vocation propre de chacun et tout spécialement de la vocation sacrée. » (L. G. § 11)

« En réveillant et en ravivant une foi sincère, on favorise la préparation au mariage et l’accompagnement des familles, dont la vocation est d’être le lieu où naît la coexistence dans l’amour, la cellule fondamentale de la société où la vie se transmet, l’Église domestique où la foi se forge et se vit. Une famille évangélisée est un agent d’évangélisation précieux, surtout parce qu’elle fait rayonner les merveilles que Dieu a réalisées en elle. En outre, étant par nature un milieu où règne la générosité, elle favorisera la naissance de vocations à suivre le Seigneur dans le sacerdoce ou dans la vie consacrée. » (Discours du Pape François aux Evêques espagnols en visite ad limina apostolorum – 3 mars 2014)

4 – QU’EST-CE QU’UNE EGLISE DOMESTIQUE ? QUELLE EST MON EGLISE DOMESTIQUE ?

L’Eglise domestique : la définition du Catéchisme de l’Eglise Catholique, 1655-1658

Autres éléments complémentaires et constitutifs d’une Eglise domestique

* L’Eglise domestique vit et grandit en lien avec l’Eglise universelle

« La vitalité de l’Eglise et sa fidélité à sa mission dépendent largement de la qualité chrétienne des «Eglises domestiques» que sont les familles. » (Homélie de Jean-Paul II, Cathédrale Notre-Dame à Strasbourg, 8 octobre 1988)
« L’édification de chaque famille chrétienne se situe dans le contexte de la famille plus vaste de l’Église, qui la soutient et la conduit avec elle… Et, réciproquement, l’Église est édifiée par les familles, ‘petites Églises domestiques’ » (Benoît XVI, HYPERLINK « http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2005/june/documents/hf_ben-xvi_spe_20050606_convegno-famiglia_fr.html »Discours d’ouverture du Congrès ecclésial diocésain de Rome, 6 juin 2005)

* L’Eglise domestique est évangélisatrice : Paul VI, Evangelii Nuntiandi, 8 décembre 1975

« Au sein de l’apostolat évangélisateur des laïcs, il est impossible de ne pas souligner l’action évangélisatrice de la famille. Elle a bien mérité, aux différents moments de l’histoire, le beau nom d’“ Eglise domestique ” sanctionné par le Concile Vatican II.
Cela signifie, que, en chaque famille chrétienne, devraient se retrouver les divers aspects de l’Eglise entière. En outre, la famille, comme l’Eglise, se doit d’être un espace où l’Evangile est transmis et d’où l’Evangile rayonne.
Au sein donc d’une famille consciente de cette mission, tous les membres de la famille évangélisent et sont évangélisés. Les parents non seulement communiquent aux enfants l’Evangile mais peuvent recevoir d’eux ce même Evangile profondément vécu. Et une telle famille se fait évangélisatrice de beaucoup d’autres familles et du milieu dans lequel elle s’insère.
Même les familles issues d’un mariage mixte ont le devoir d’annoncer le Christ à leurs enfants avec tout ce qu’implique leur baptême commun ; elles ont aussi la tâche difficile de se faire les artisans de l’unité. » (§ 71)

5 – REFLEXIONS

Que signifie, dans le quotidien, être «Église domestique»? Vivons-nous quotidiennement dans la dynamique de la sainteté ?
Notre famille vit-elle l’ouverture vis-à-vis de ceux qui sont loin de l’Église et vis-à-vis des personnes seules?

6 – PRIERE CONCLUSIVE

<

p style= »text-align: justify; »>Jésus, Marie et Joseph
, en vous nous contemplons 
la splendeur de l’amour véritable,
 à vous nous nous adressons avec confiance.

<

p style= »text-align: justify; »>Sainte Famille de Nazareth,
 fais aussi de nos familles 
des lieux de communion et des cénacles de prière,
 des écoles authentiques de l’Évangile 
et des petites Églises domestiques.
Sainte Famille de Nazareth,
 que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience 
de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

<

p style= »text-align: justify; »>Sainte Famille de Nazareth, 
que le prochain Synode des Évêques 
puisse réveiller en tous la conscience 
du caractère sacré et inviolable de la famille,
 sa beauté dans le projet de Dieu.
Jésus, Marie et Joseph, 
écoutez-nous, exaucez notre prière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :