Venez et voyez… Pèlerinage en Roumanie. Maj: programme définitif et bulletin d’inscription!

200116_Pelerinage_Roumanie
Cliquz pour télécharger le programme 

Cliquez ici pour télécharger le bulletin d’inscription

Conditions générales

Tarifs Roumanie

 

Pèlerinage 8 jours/9 nuits en Roumanie (Transilvanie-Maramures-Bucovine-Valachie)

Pèlerinage en Roumanie (Transilvanie-Maramures-Bucovine-Valachie) 2020

Une mosaïque confessionnelle située dans le cadre byzantin à la frontière de trois empires – Habsbourg, Tsariste et Ottoman. Avec atterrissage à Cluj-Napoca (30.06) et départ de Bucarest (09.07).

Carte du pèlerinage : http://tiny.cc/hbctiz  

 

1 mardi 30 juin Arrivée. Navette aéroport Cluj – Cluj Napoca  Hôtel Agape – Cluj
2 mercredi 1 juillet Cluj-Napoca – Blaj – Alba Iulia – Cluj-Napoca Hôtel Agape – Cluj
3 jeudi 2 juillet Cluj-Napoca – Baia Mare – Sighetul Marmației – Vadu Izei Pension Ioana Teodora Teleptean – Vadu Izei
4 vendredi 3 juillet Vadu Izei – Ieud – Voroneț – Gura Humorului Hôtel Best Western – Gura Humorului
5 samedi 4 juillet Gura Humorului – Cacica – Iași – Traian Centre diocésain Gaudium et Spes – Traian
6 dimanche 5 juillet Traian – Gherăești – Miclăușeni – Traian Centre diocésain Gaudium et Spes – Traian
7 lundi 6 juillet Roman – Cheile Bicazului – Șumuleu Ciuc – Odorheiul Secuiesc – Sighișoara  Hôtel Central Park  Sighișoara
8 mardi 7 juillet Sighisoara – Viscri – Brașov  Hôtel Kolping – Brașov
9 mercredi 8 juillet Brașov – Sinaia – București – Ciofliceni  Monastère des Carmes Déchaux de Ciofliceni
10 jeudi 9 juillet Départ. Navette Ciofliceni – aéroport Otopeni

Mardi, 30 juin. Arrivée à Cluj-Napoca 

Atterrissage à Cluj a 17h20.
Hébergement à l’hôtel Agape – Cluj-Napoca http://hotelagape.ro/s/  pour deux nuits

Carte de jour : http://tiny.cc/dw7siz
Courte visite du centre-ville, ayant comme référence : la maison de Math

ias Corvin « le Juste », l’un des plus grands rois de Hongrie (et fils de Jean Huniade – l’un des plus grands commandants militaires du moyen Âge), l’Église catholique hongroise de Saint-Michel (travaux de restauration) et la cathédrale gréco-catholique roumaine de la Transfiguration. Nous évoquons le caractère des deux personnages liés à Cluj – Marton Aron (hongrois) et Iuliu Hossu (roumain), deux évêques éminents des catholiques hongrois et roumains de l’entre-deux-guerres, de la Seconde Guerre mondiale et confesseurs de la foi pendant la persécution communiste.

http://transylvaniantours.com/iuliu-hossu-inregistrare/  

Mercredi, 1 juillet. Cluj-Napoca – Blaj – Alba Iulia – Cluj-Napoca (250km)

Hébergement à l’hôtel Agape – Cluj-Napoca
Jour-circuit. On comprend l’influence des Habsbourg en Transylvanie au XVIII-XIX siècles à la suite de la contre-offensive autrichienne anti-ottomane qui a suivi le second siège de Vienne (1683).

 

La carte du jour : http://tiny.cc/661hhz

 

Cluj-Napoca – Blaj 2h, 105km http://tiny.cc/34gjhz  

9-11 am

 

À Blaj, une petite ville qui est le quartier général de l’Église gréco-catholique – visite de la cathédrale de la Sainte-Trinité, avec un iconostas merveilleux, l’un des plus bels du pays. Rencontre possible avec un dirigeant de l’église (le vicaire général ou l’évêque de la Curie) pour expliquer le contexte de l’unification des Roumains de Transylvanie avec la Rome catholique (des avantages pour les Roumains, de la politique impériale des Habsbourg d’équilibrer au XVIIIe siècle l’équilibre confessionnel en Transylvanie – avant de l’union des Roumains avec Rome, les Hongrois calvinistes / unitariens et les Saxons luthériens dominaient massivement la principauté).

 http://transylvaniantours.com/blaj-the-resurgence-of-the-romanian-nation/

 

11-12.30 visite de la Cathédrale, entretien avec un dirigeant de l’Eglise greco-catholique 

 

Déjeuner à Blaj
12.30-14.00

Restaurant Montana Popa http://www.montanapopa.ro/restaurant/index.aspx  

 

Blaj – Alba Iulia 50 min., 40 km, http://tiny.cc/lwhjhz  

14.00-15.00

Partons de Blaj à Alba Iulia – une ville chère aux Hongrois comme aux Roumains, ancienne capitale de la Transylvanie. La forteresse Alba Carolina a été construite par les Habsbourg au 18ème siècle. 

 

15.00-16.30 Alba Iulia 

Nous visitons l’ancienne cathédrale catholique romaine de Saint Michel (avec le début de travaux au 11ème siècle) dans laquelle est enterré Jean Huniade (Ioan Corvin), mais aussi Maron Arton – l’évêque catholique Hongrois qui s’est opposé aux nazis et aux communistes; en train d’être béatifié. Puis nous visitons la cathédrale orthodoxe de couronnement : les souverains de la Grande Roumanie – le Roi Ferdinand et la Reine Marie – y ont été couronné en 1923.

 http://transylvaniantours.com/alba-iulia-alba-carolina-fortress/ 

 

Rétour a Cluj-Napoca* 2h, 100 km, http://tiny.cc/53hjhz 

16.30 – 18.30


Deuxième nuit à l’hôtel Agape

 

*Tout près d’Alba Iulia (7km), à Micesti, il y a l’église orthodoxe „Arca lui Noe” – L’Arche de Noé, un exemple de l’art religieux contemporain de bon goût. Nous pourrons la visiter si on n’est pas trop fatigués, car il est tard et on doit revenir à Cluj le soir.

 

Jeudi, 2 juillet. Cluj-Napoca – Baia Mare – Sighetul Marmației – Vadu Izei (Maramureș) (230km)

Voyage dans le temps. Nous allons découvrir la culture paysanne roumaine de Maramures.

http://transylvaniantours.com/life-in-maramures/ 

La carte du jour :  http://tiny.cc/uz8siz 

Hébergement à Vadu Izei (Maramures) – la pension de famille Ileana Theodora Teleptean http://tiny.cc/t58siz 

 

Cluj-Napoca – l’église en bois de Desesti 3h45, 190 km http://tiny.cc/fqrjhz 

8.30 – 12.30

 

Partons tôt le matin de Cluj, car nous avons un long chemin à parcourir vers le nord du pays. Des courts arrêts à Gherla et Baia Mare.

 

Nous visitons l’église en bois de la pieuse Parascève de Desesti, monument inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, dont la peinture intérieure a été la mieux conservée et représente l’aboutissement de la peinture des églises de Maramureş. http://transylvaniantours.com/wooden-churches-maramures/

 

Déjeuner au restaurant Alex-Mara (truiterie), Desesti. (http://tiny.cc/7zo1gz)

13.30-15.00

 

Desesti – Sighetul Marmatiei 30 min., 24 km http://tiny.cc/vurjhz  

15.00-15.30

 

15.30 – 16.30 visite de la musée du Mémorial Sighet

Puis, a Sighet, nous nous arrêterons pour un hommage et une visite du Musée du Mémorial de la résistance et des victimes du communisme. Des évêques et des prêtres catholiques, des dirigeants politiques et des grandes personnalités de la culture roumaine ont y été emprisonnées et tués.* http://transylvaniantours.com/sighet-memorial/

 

Sighetul Marmatiei – Vadu Izei 15 min., 8 km http://tiny.cc/088siz 

16.30-17.00

 

Hébergement à Vadu Izei – la pension de famille Ileana Theodora Teleptean, découvrant la civilisation paysanne de Maramures.

 

*À 20 km ouest de Sighet, à Sapanta, on trouve le Cimetière joyeux http://transylvaniantours.com/epitaph-merry-cemetery/. La visite de cette attraction touristique ajouterait environ 40 km et deux heures à l’itinéraire (235 km) du jour. Ce jour-là (du Cluj à Maramures) est assez aggloméré. Il reste une décision à faire si on visite aussi le Cimitiere joyeux ou si on va directement a l’est, du Mémorial de Sighet vers le village de Vadu Izei pour l’hébergement. 

 

Vendredi, 3 juillet. Vadu Izei – Ieud – Voroneț – Gura Humorului (220 km)

Aujourd’hui, nous traversons les Carpates à l’est : quittons le Maramures rural, celui de la civilisation du bois, et entrons en Bucovine des églises orthodoxes peintes.

La carte du jour : http://tiny.cc/6g9siz 

Hébergement à l’Hôtel Best Western Bucovina – Gura Humorului http://www.bestwesternbucovina.ro/ 

 

Le matin, nous visitons le monastère orthodoxe de Barsana, un autre excellent exemple d’architecture eclesiastique contemporaine. Nous prenons ensuite la pittoresque vallée d’Iza : un très court arrêt à Ieud, à l’église gréco-catholique surnomme la « cathédrale en bois de Maramures » http://transylvaniantours.com/ieud-wooden-church/  . Puis nous traversons les Carpates en Bucovine par le col Prislop (1416 m). Dans l’après-midi, nous visitons le monastère peint de Voronet (UNESCO)*.

 

*Voronet est la plus représentative parmi les églises peintes. Si le temps nous le permet et si on n’est pas trop fatigués, on peut essayer de visiter aussi le monastère de Moldovita. Cela ajouterait deux heures à la journée (la carte avec Moldovita: http://tiny.cc/kfrihz).

 

Hébergement à l’Hôtel Best Western de Gura Humorului

 

Samedi, 4 juillet. Gura Humorului – Cacica – Iași – Traian (Roman) (260 km)

C’est le jour de la découverte de la tradition catholique de Moldavie. 

La carte du jour : http://tiny.cc/enmqiz 

Hébergement au centre diocésain Gaudium et Spes de Traian (Roman) pour deux nuits http://www.ercis.ro/dieceza/casa_traian.asp 

 

Dans la matinée, nous allons participer à messe au Sanctuaire marial de Cacica, une petite ville de tradition polonaise (située à 18 km de Gura Humorului http://tiny.cc/3watiz ) qui est devenu le plus grand lieu de pèlerinage catholique de Moldavie. 

 

Cacica-Iasi 3h15, 160km http://tiny.cc/ceatiz 

Nous allons visiter Iasi, la capitale culturelle de la Roumanie. Une rencontre de l’ancien évêque Petru Gherghel en est envisagée à la cathedrale catholique latine de Iasi. Un tour de la ville nous permet de voir le Palais de la culture récemment rénové, l’Église métropolitaine orthodoxe et son musée avec des expositions religieuses, l’église des Trois hiérarques, le théâtre national (le plus vieux en Roumanie, également récemment rénové), peut-être le monastère de Golia ou la maison Dosoftei (ou c’était la première imprimerie du pays).

 

Iasi – Traian (Roman) 1h25, 78 km 

D’Iasi, nous allons vers le sud-ouest, pour arriver environ 8pm à Traian (près de Roman), chez le centre diocésain Gaudium et Spes (l’ancien monastère des Verbites), pour y les deux nuits suivantes.   

 

Dimanche, 5 juillet. Traian (Roman) – Gherăești – Miclăușeni – Traian (Roman) (40 km)

Une journée circuit très agreable.

Carte du jour :  http://tiny.cc/jxnqiz 

Hébergement au centre diocésain Gaudium et Spes de Traian (Roman)

 

Messe et repas sur place à Gherăești, une village qvec une forte communauté catholique à 10 minutes de Traian. Visite du château Sturza à Miclăușeni et retour au centre diocésain Gaudium et Spes de Traian. 

 

Lundi, 6 juilllet. Roman – Cheile Bicazului – Șumuleu Ciuc – Odorheiul Secuiesc – Sighișoara (300 km) 

Nous revenons de Moldavie au cœur de la Transylvanie, traversant les Carpates de l’est a l’ouest. C’est le plus long, fatigant voyage.*

Carte du jour : http://tiny.cc/kbpihz 

Hébergement à l’Hôtel Central Park à Sighisoara https://www.hotelcentralpark.ro/  

 

Nous quitterons le centre Gaudium et Spes de Traian tôt le matin pour traverser à nouveau les Carpates, cette fois à travers les splendides clés de Bicaz. Nous nous arrêtons au lac Rouge. Puis nous prions au sanctuaire marial de Sumuleu-Ciuc, le plus important lieu de pèlerinage des catholiques hongroises en Transylvanie. Dans la route vers Sighisoara, nous arrêtons à la maison Saint-Joseph à Odorheiul Secuiesc où les religieuses gréco-catholiques s’occupent des enfants en difficulté. On arrive à Sighisoara dans la soirée, a l’hôtel Central Park. 

 

*C’est une journée belle mais fatigante.


Mardi, 7 juillet. Sighisoara – Viscri – Brașov (150km)
Découvrons la civilisation saxonne de Transylvanie : les citadelles médiévales de Sighisoara et Brasov, le village avec église fortifiée de Viscri.

Carte du jour : http://tiny.cc/94sihz 

Hébergement à l’Hôtel Kolping – Brasov

 

Dans la matinée, nous visitons la citadelle de Sighisoara (UNESCO). http://transylvaniantours.com/sighisoara/  

Ensuite, nous découvrons la civilisation rurale saxonne dans le village de Viscri (UNESCO), devenu célèbre lorsque le prince Charles a acheté une ferme ici. Déjeuner traditionnel et visite de l’église fortifiée de Viscri.

Dans l’après-midi – un tour de Brasov, la ville construite par les Saxonnes dans le Moyen Âge. http://transylvaniantours.com/brasov-kronstadt/  Admirons les fortifications et visitons l’église noire, imposant monument gothique, luthérien.*

 

*Le château de Bran – célèbre pour la légende de Dracula (bien que ni Dracula, ni Vlad l’empaleur n’y soient même restés) est proche de Brasov. L’emplacement du château est pittoresque, mais l’intérieur est décevant. Il y a une option à faire entre visiter le château de Bran ou passer davantage de temps à Brasov dans l’après-midi et le soir. La visite château de Bran ajouterait 2h30 à la journée http://tiny.cc/t9sihz 

 

Mercredi, 8 juillet. Brașov- Castelul Peleș (Sinaia) – București – Ciofliceni  (Snagov) (220km)

Passons de Transylvanie à Valachie, vers la Roumanie Royale et sa capitale – Bucarest.

Hébergement au monastère des Carmes Déchaux de Ciofliceni (près de Bucarest) https://carmelitanisnagov.ro/new/ 

Carte de jour : http://tiny.cc/sobtiz 

 

Nous admirons les montagnes de Bucegi, puis visitons le château Peléș à Sinaia, construit par le premier roi de Roumanie, Carol I http://transylvaniantours.com/peles/ 

 

Dans l’après-midi, à Bucarest, nous découvrons la beauté et le drame d’une ville autrefois appelée « le Petit Paris » mais frappée par la mégalomanie de Nicolae Ceausescu. Après un arrêt sur la place de la Révolution où nous admirons l’Athénée roumain et l’ancien Palais-Royal, aujourd’hui musée nationale de l’art, nous découvrons l’histoire des Églises démolies ou écartées par le dictateur communiste Ceausescu. On jette un coup d’oeil sur la gigantesque Maison du Peuple juste avant de visiter le monastère orthodoxe d’Antim. Le monastère a été littéralement déplacée et cachée derière les nouveaux bâtiments d’inspiration nord-coréene pour être sauvé de la démolition. Visite au Centre des Saints Pierre et André des moines assomptionnistes et retour au monastère des Charmes déchaux de Ciofliceni.

 

Jeudi, 9 juillet. Départ. Ciofliceni – aéroport Otopeni (15 km)

Navette, 20 minutes, monastère des Charmes déchaux de Ciofliceni – aéroport Otopeni http://tiny.cc/zsbtiz 

Départ à 13h50. 

Prix : 1200 euros TTC

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :